Actualités, NEWS

Coronavirus : l’Afrique entend réagir de façon concertée

Afrique et Santé : un vaccin

Coronavirus : l’Afrique entend réagir de façon concertée

Plusieurs ministres de la santé des pays africains étaient réunis en urgence à Addis-Abeba sous l’égide de l’UA. Au menu de leurs discussions, figurait la question des réponses que le continent entend apporter à l’épidémie. Parmi elles, le partage d’informations. mais aussi une approche commune pour la surveillance et les restrictions de mouvement des personnes à risque.  

Pour Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, celle-ci va renforcer les partenariats et la coordination à travers l’Afrique.

«Je tiens à vous assurer de la ferme détermination de la Commission de l’Union africaine à établir la synergie nécessaire. pour maximiser l’impact de nos actions pour protéger notre continent contre l’épidémie de coronavirus en cours», a-t-il déclaré lors de la cérémonie d’ouverture de la réunion d’urgence des ministres de la santé de l’UA.  

Peu de cas répertoriés en Afrique, mais l’impact économique et social de la maladie se fait déjà ressentir  

En cause, les relations entre l’Afrique et la Chine, devenue aujourd’hui le premier partenaire économique de nombreux pays.

«Cette épidémie est une tragédie humaine et elle paralyse déjà les activités économiques. Nous en ressentons déjà les effets, car la Chine, l’un des partenaires économiques de l’Afrique, est touchée. Si nous ne prenons pas de mesures urgentes, les effets socio-économiques seront très importants sur l’Afrique et le reste du monde », a déclaré Moussa Faki Mahamat.

Pour l’OMS, la faiblesse des systèmes de santé africains est un facteur aggravant

« Notre plus grande préoccupation reste le potentiel de propagation du COVID-19 dans les pays où les systèmes de santé sont plus faibles. Notre bureau régional pour l’Afrique, en partenariat avec les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), travaille dur pour préparer les pays africains à la propagation potentielle du virus en Afrique. Nous appelons tous les pays à investir d’urgence dans la préparation ». C’est la déclaration du Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

Création de l’AFCOR, un groupe de travail continental sur le coronavirus  

À Addis-Abeba, les ministres de la santé africains ont également discuté de la manière de travailler ensemble. leur objectif : élaborer et mettre en œuvre des plans nationaux de préparation. Ils entendent par exemple œuvrer de concert pour renforcer les capacités de lutte. Mais aussi stocker des équipements de protection individuelle et des diagnostics de qualité garantie.  

Le groupe de travail sur le COVID-19 sera chapeauté par le CDC Afrique et bénéficiera de l’appui du CDC Afrique et de l’OMS. ©Dzaleu.com – IG @dzaleu.com2

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :