Actualités

Marega : Le Guimaraes va mènera une enquête après les incidents de dimanche

Moussa Marega, footballeur

Marega : Le Guimaraes va mènera une enquête après les incidents de dimanche

Dimanche 16 février, le FC Porto jouait contre le Vitoria Guimaraes, un match occulté par les insultes racistes qui ont touché le franco-malien Moussa Marega. Excédé par les insultes du public, ce dernier a dans un premier temps réagi, avant d’écoper d’un carton rouge. Finalement, à la 71ème minute, Moussa Marega a quitté le stade malgré ses co-équipiers qui voulaient le retenir.

Les condamnations de ces actes racistes sont venus autant des Internautes, que des professionnels des médias et de la presse portugaise. Mais, le premier à réagir a été le joueur lui-même. Pour Moussa Marega, le comportement de l’arbitre a été « une honte ». Pour le public raciste, le franco-malien n’a qu’une phrase : « »Je voudrais dire à ces idiots qui viennent au stade faire des cris racistes, allez vous faire foutre. »

Le Vitoria Guimaraes promet une enquête et se désolidarise des propos du président de son AG

C’est via un communiqué posté sur sa page Internet que le club portugais a réagi, condamnant les attaques racistes contre Moussa Marega. Pour le Guimaraes, son histoire puise sur des « valeurs d’égalité et d’universalité » qu’il entend défendre. Le club promet dans son communiqué qu’il collaborera avec les autorités judiciaires afin que toute la lumière soit faite sur ce qui s’est passé dimanche.

Le Guimaraes s’est aussi désolidarisé des propos d’un de ses dirigeants, José Antunes. Ce dernier avait demandé via un message Facebook à Moussa marega d’aller consulter un psychiatre.

Moussa Marega, footballeur
Moussa Marega, footballeur

Né en 1991 en banlieue parisienne, Moussa Marega est d’origine malienne. Ce lundi 17 février, la presse portugaise a quasi-unanimement décrié le comportement des supporteurs locaux, le qualifiant de honteux. Le footballeur a aussi reçu de nombreux soutiens, comme celui de Samuel Etoo, ex-international camerounais. ©Dzaleu.com – Carl L.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :