NEWS

Pétitions de soutien suite à l’arrestation de Rokia Taoré

Rokia Traoré, musicienne (Mali)

Pétitions de soutien et grève de la faim suite à l’arrestation de Rokia Taoré

Rokia Traoré, en transit à Paris, a été arrêtée mardi 10 mars et mise en détention à Fleury-Merogis. Elle était sous le coup d’un mandat d’arrêt international lié à un conflit de garde d’enfants. Immédiatement, des groupes de soutien se sont constitués autour de l’artiste, et des pétitions lancées pour sa libération. Le hashtag #FreeRokia (Libérez Rokia) est repris sur les réseaux sociaux, appelant à la libération de la musicienne.

L’artiste d’origine malienne, en provenance de Bamako, devait se rendre en Belgique

Elle devait y assister mercredi 18 mars à une audience auprès du juge aux affaires familiales, d’où son voyage. Jugeant son arrestation par la France injuste alors qu’elle voyageait pour l’audience au tribunal, Rokia Traoré a annoncé une grève de la faim.  

« J’ai entamé une grève de la faim le mardi 10 mars 2020 à partir de 6H30 du matin afin que me soit accordé un procès équitable en Belgique et pour que le mandat d’arrêt européen ne soit pas injustement appliqué. »  

Pour l’avocat de Rokia Traoré, il y a un évident déni de justice dans ce dossier. En ligne, l’indignation est aussi grande, beaucoup jugeant l’arrestation de Rojkia Traoré en France comme disproportionnée. Jans Goosens l’ex-compagnon de l’artiste, est ancien directeur du Théâtre royal flamand de Bruxelles, directeur du Festival de Marseille en France.

À noter que la justice malienne de son côté, a accordé la garde de l’enfant à Rokia Traoré et que sa fille vit depuis son jeune âge au Mali. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :