Grand angle, NEWS

Martinique : Images choquantes de gendarmes réprimant des soignants

Martinique : Images choquantes de gendarmes réprimant des soignants refusant la vaccination obligatoire

La Martinique, une des régions d’Outre-mer, présente des chiffres de vaccination contre le Covid-19 largement inférieurs à ceux de la Métropole. 67% des Français de Métropole sont totalement vaccinés selon les données de Our World In Data. En Martinique, ce taux est de 35,5% (112 000 personnes) selon les chiffres de l’ARS régionale semaine du 12 octobre. Soit 65% de Martiniquais qui ne se sont pas engagés dans un schéma vaccinal.

Les motifs sont nombreux, une méfiance naturelle nourrie par des scandales sanitaires dans l’île. L’un des plus connus, le scandale du chlordécone. Ce pesticide interdit aux Etats-Unis depuis 1976, continua d’être utilisé en Martinique et Guadeloupe. Pendant plus de vingt ans, de 1972 à 1993, le chlordécone fut utilisé pour la culture de la banane. Ce pesticide fut indexé dans la survenue de cancers et l’augmentation de l’infertilité.

Comme les soignants de Métropole, ceux de Martinique et Guadeloupe sont aussi soumis à l’obligation vaccinale. D’où une vive opposition, entre recours aux ouvertures que laisse la loi (exemple avec cette infirmière) et manifestations.

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

.

Une soignante demande à son responsable de signer un document où il s’engage à être responsable de tout effet négatif qui pourrait subvenir si elle est contrainte de se vacciner

Vendredi 15 octobre, jour d’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale en Martinique, des soignants sont interdits d’entrer sur leur lieu de service

Ces images, qui ont largement circulé sur les réseaux, sont d’autant plus choquantes que le cordon de gendarmes envoyés pour mater les soignants, est en quasi-totalité blanc, dans une île à majorité noire et métissée. Dans les commentaires, le fait est très vite remarquée, des allusions à la période sombre de l’esclavage aussi. ©Dzaleu.com

En Martinique, des soignants violemment réprimés par des gendarmes parce qu’ils refusent la vaccination obligatoire
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :