Grand angle, NEWS

Mali : Zoom sur les Assises nationales de la Refondation

Mali : Zoom sur les Assises nationales de la Refondation

Le colonel Assimi Goita, président du Conseil national de Transition (CNT), a ouvert en personne la phase nationale des Assises de la Refondation malienne. Elles se sont tenues du 28 au 30 décembre 2021.

Ces consultations, qui ont duré un mois, ont débuté par des phases intermédiaires au niveau des communes.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Totalité du discours d’ouverture d’Assimi Goita

Pour le CNT et les organisations civiles participantes, recueillir au plus près les doléances et surtout souhaits du peuple, était le minimum.

Aussi, au niveau local, communal et régional, pouvoirs traditionnels, religieux, civils, etc. ont pu donner leur vision du Mali. La diaspora malienne, cruciale, a aussi été associée à cette dynamique. De la famille à l’école, de la santé au foncier, de la culture à l’agriculture et économie, tous les secteurs ont été concernés.

je-m-abonne-a-dzaleu-button

.

Prolonger la Transition, une des grandes conclusions des Assises nationales

Les Assises nationales de la Refondation ont abouti à 534 recommandations, parmi lesquelles la plus importante : prolonger la Transition de 6 mois à 5 ans.

Pour les participants aux Assises nationales, c’est le délai minimum pour permettre au CNT d’accomplir sa mission.

Extrait du discours de clôture d’Assimi Goita (1/2)

Fin de non recevoir aux exigences étrangères

Cette prolongation de la Transition est aussi un camouflet cinglant à la « communauté internationale », Union européenne, France en tête. Et a la Cedeao aussi. En effet, la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest, a brillé par ses pressions sur le Mali, ne citant d’issue que dans des élections.

Alors que toutes ces organisations dont la majorité non africaines, menacent le Mali d’exclusion faute d’élections d’ici février 2022, les Assises nationales viennent de leur apporter la réponse du peuple malien : sa priorité est à sa sécurisation, et non à des élections sous fond d’ingérence étrangère. ©Dzaleu.com

Rejoignez-nous sur Telegram
Reinfo et société : @dzaleumedia 
Vidéos archives : @dzaleumediavideos
Styles de vie : @dzaleumag 
Langue Beti : @dzaleu_ekang
Extrait du discours de clôture d’Assimi Goita (2/2)
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :