Actualités, NEWS

LCCLC, forum camerounais pro-MRC, désactivé par Facebook pour propos haineux

Cameroun - Cameroon - Ongola Ewondo - Yaoundé map carte panneau

LCCLC, forum camerounais pro-MRC, désactivé par Facebook pour propos haineux. C’est aussi le cas de « Parle que Beti » ou encore LCCLC – Droit de réponse

LCCLC, acronyme de « le Cameroun c’est le Cameroun », était l’un des plus grands forums camerounais. Crée il y a un moins de dix ans, il a fini par devenir le lieu d’expression d’une violence verbale à caractère haineux et tribal.

Son promoteur Mathieu Youmbi, originaire de l’Ouest du Cameroun, est proche du MRC, parti de l’opposant Maurice Kamto. Ex-ministre de la justice sous Paul Biya pendant sept ans, il aura voté nombre de lois plus tard controversées. Mais pour ses partisans, il était le meilleur choix pour le Cameroun.

Candidat malheureux à la présidentielle d’octobre 2018, Maurice Kamto s’est autoproclamé élu, ravivant le débat tribal par les actions de ses partisans. Très actifs sur LCCLC, ces derniers avaient fait de l’invective et harcèlement virtuel une de leurs armes favorites.  

Depuis hier, le forum LCCLC, fort de plus de 150.000 membres, n’est  plus en ligne  

Dans un message publié en ligne, il écrit : « Facebook m’informe qu’à la demande du gouvernement camerounais, ils vont devoir désactiver temporairement » son forum car selon Facebook, LCCLC salit l’image du Cameroun.

Mais, le créateur de ce forum ne produit aune preuve que le Cameroun puisse être derrière une telle action. Le fait n’a pas manqué d’interpeller de nombreux internautes. En effet, LCCLC est connu pour être l’une des têtes de proue de la critique contre le Cameroun sur Internet, photomontages à l’appui. Si LCCLC avait une preuve qui incrimine le gouvernement, pourquoi ne pas l’avoir publié, en commençant par une copie écran du message qu’il dit avoir reçu de Facebook.

Autre forum désactivé, « Parle que Beti »  

Créé au départ pour valoriser la culture de ce peuple, lui aussi était devenu un des forums les plus haineux de la Toile camerounaise. Phagocyté par des partisans « pro-changement », ses administrateurs d’origine écartés, il avait fini par devenir le lieu d’une violence inouïe.

Prenant des noms à connotation Beti, de nombreux membres distillaient des appels au meurtre contre ce peuple, des posts dénigrants et insultants à caractère tribal et autres fake news. Visé là aussi, l’ethnie dont est originaire Paul Biya, président du Cameroun.  

Des « activistes » dans le collimateur   C’est ce que nous fait comprendre le message de Mathieu Youmbi

« De nombreux activistes pro changement se verront bloqués de fb dans les jours qui viennent », écrit-il. Par « pro changement », il fait référence à ceux qui depuis deux ans, écument Internet pour réclamer le départ du président camerounais à coups d’injures. Certains sont allés jusqu’à annoncer plusieurs fois son décès. Or, le chef d’État camerounais reçoit régulièrement des diplomates en audience.  

Un effet de la loi Avia ?  

Pour le promoteur du forum LCCLC, sa mésaventure est un cas flagrant de « répression » et atteinte à « la liberté d’expression. » Des mots qui sont en contradiction avec la ligne éditoriale de ce forum où ses membres n’hésitaient pas à traiter le couple présidentiel de « prostitué » et autres injures. De même, ils se faisaient régulièrement l’écho d’appel au meurtre de l’ethnie du président.  

La fermeture de l’un des plus grands forums camerounais arrive dans un contexte où la loi Avia est effective. Portée par la députée Laetitia Avia, la loi du même nom adoptée à l’Assemblée nationale française le 13 mai 2020. Elle vise à lutter contre les propos haineux sur Internet. ©Dzaleu.com – Minsili ZANGA

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :