Actualités, NEWS

Laurent Gbagbo appelle à éviter la catastrophe en Côte d’Ivoire

Laurent Gbagbo, ex-président ivoirien, fondateur du FPI

Laurent Gbagbo se confie à Denise Epote et appelle à éviter la catastrophe en Côte d’Ivoire  

Dans un entretien exclusif à TV5 Monde, L’ancien chef d’État ivoirien sort du silence. Envoyé à la CPI après le contentieux électoral l’ayant opposé à Alassane Ouattara en 2011. Libéré sous conditionnement, il ne peut toutefois pas regagner son pays.  

En effet, une des clauses de sa libération est que tout pays où il souhaite se rendre doit accepter de l’y laisser entrer. Or, malgré ses demandes répétées, Laurent Gbagbo n’a toujours pas pu obtenir un passeport ivoirien.

“Alassane Ouattara a manqué vraiment d’élégance”, avoue-t-il d’ailleurs à la journaliste d’origine camerounaise. Ouattara, appel au boycott, la paix en Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo donne son avis.  


Que retenir de l’interview de Laurent Gbagbo à TV5 Monde

  • Il juge inélégante le traitement de sa demande de passeport
  • Il est du côté de l’opposition
  • Il est contre un troisième mandat d’Alassane Ouattara
  • Il invite tous les Ivoiriens à un dialogue sincère afin d’éviter une catastrophe    

Parlant de ce troisième mandat objet de toutes les contestations, Laurent Gbagbo déclare :

“Je voudrais dire aux Ivoiriens que dans ce combat qui se mène aujourd’hui autour du troisième mandat, je suis résolument du côté de l’opposition à la pratique du troisième mandat.”  

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Pour l’ancien président ivoirien, seul un dialogue sincère peut aider son pays

“Ce qui nous attend, c’est la catastrophe. C’est pour ça que je parle. Pour qu’on sache que je ne suis pas d’accord pour aller pieds et poings liés à la catastrophe. Il faut discuter”, déclare-t-il.  

Samedi 31 octobre, les Ivoiriens sont appelés aux urnes, un scrutin précédé de violences. L’opposition, soutenue par une partie de la population, appelle au boycott du scrutin.  

“Nous ne pouvons pas reconnaître Ouattara s’il se proclame élu”, a déjà averti Pascal Affi N’Guessan.

Interviewé par Le Monde, le président du Front populaire ivoirien (FPI) estime que chaque Ivoirien “est conscient qu’une élection digne de ce nom n’est pas possible dans le contexte actuel.” ©Dzaleu.com – M.Z.

DZALEU MAG - 01 - Spécial Beauté et Cuisine
Follow and like us
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :