Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : @dzaleumedia
NEWS

L’affaire Sidiki Diabaté et Mamacita en français facile

Sidiki Diabate et Mariam Sow Mamacita

L’affaire Sidiki Diabaté et Mamacita en français facile

Le prodige de la musique malienne Sidiki Diabaté doit faire face à des accusations de viol. L’accusée n’est autre que son ex-compagne, la Guinéo-malienne Mariam Sow, dit “Mamasita”.La jeune femme de 23 ans, l’accuse de séquestration et violences physiques.

Selon Mamacita, Sidiki Diabaté était un habitué des violences. Pendant leur relation de 7 ans, il l’aurait battue à de nombreuses reprises. Rallonges électriques, ceintures de cuir, tout y passait selon Mamacita.

“Mariam Sow dit avoir trouvé refuge chez une amie, profitant d’un moment d’inattention des gardes du corps de l’artiste chargés de sa surveillance. C’est son amie, toujours selon Mariam Sow, qui va ensuite tirer la sonnette d’alarme en publiant sur Instagram des photos de son corps couvert de bleus et de blessures, le visage tuméfié. Des images datant de l’année dernière”, peut-on lire sur un article de la BBC.

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Descente aux enfers pour Sidiki Diabaté

Sidiki Diabaté a été arrêté par la police malienne le 21 septembre et placé en garde à vue. Vendredi 25 septembre, il a été conduit à la prison centrale de Bamako.

Si son avocat tient à rappeler que le chanteur bénéficie toujours de la présomption d’innocence, pour lui, les conséquences professionnelles se font déjà sentir. Universal Music Africa, sa maison de disques, a suspendu son contrat. Ses nominations pour deux prix (Afrimma 2020 Primud) ont été annulées.

Si reconnu coupable, Sidiki Diabaté risque jusqu’à 5 ans de prison. ©Dzaleu.com – O.B.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :
je-m-abonne-a-dzaleu-button