Célébrités, NEWS

La Nigériane Okonjo Iweala candidate à l’OMC : les États-Unis mettent leur veto

La Nigériane Okonjo Iweala candidate à l’OMC : les États-Unis mettent leur veto  

L’ex-ministre nigériane a été proposée mercredi 28 octobre pour diriger l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). Elle aurait été la première femme, et première Africaine à ce poste.  

Âgée de 66 ans, Ngozi Okonjo-Iweala est ancienne ministre des finances du Nigeria. Ex-numéro deux de la Banque mondiale, cette économiste de formation fait partie du Conseil d’administration de Twitter. Présidente de l’alliance GAVI pour les vaccins, elle est aussi envoyée spéciale de l’OMS pour la lutte contre lCovid-19, selon RFI.  

Le Président du Conseil général, David Walker (Nouvelle-Zélande), et ses deux cofacilitateurs (…) “ont annoncé le 28 octobre aux Membres de l’Organisation que, sur la base de leurs consultations avec l’ensemble des délégations, la candidate la mieux placée pour faire l’objet d’un consensus et devenir le septième Directeur général était Ngozi Okonjo-Iweala (Nigéria), pouvait-on lire sur le site de l’OMC.  


Mais, cette proposition a été bloquée suite au veto américain. En effet, Les États-Unis privilégient la candidature de la Sud-Coréenne Yoo Myung-hee. Pour Washington, l’adversaire d’Okonjo-Iweala à la présidence de l’OMC, a « toutes les compétences requises pour diriger de manière efficace l’organisation.»  

“L’OMC a cruellement besoin d’une réforme majeure. Il doit être dirigé par une personne ayant une réelle expérience pratique dans le domaine”, écrit le Bureau du représentant des États-Unis pour l’OMC.  

Une nouvelle réunion doit avoir lieu le 9 pour prendre une décision finale. Pour les observateurs, l’OMC préfère ainsi attendre le résultat de la présidentielle américaine du 3 novembre, pour refaire un choix. ©Dzaleu.com

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020
Follow and like us
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :