Actualités, NEWS

Kumba : l’armée camerounaise neutralise un des commanditaires

Armée camerounaise - BIR (Bataillon d’intervention rapide)

Kumba : l’armée camerounaise neutralise un des commanditaires  

Samedi 24 octobre, sept élèves sont morts suite à une attaque de terroristes ambazoniens. Ils avaient entre 9 et 12 ans.  

Constitués en groupes présumés financés depuis la diaspora, les ambazoniens sévissent dans les deux régions anglophones du Cameroun.


Commencée au départ avec des marches d’enseignants et avocats, la crise dite “anglophone” a rapidement été instrumentalisée. Transformée en revendications sécessionnistes, elle dure depuis bientôt quatre ans.  

Samedi dernier, un palier de plus a été franchi dans l’horreur, avec la mort de 7 enfants. Le président camerounais a qualifié de “crime barbare”, cet attentat.

Il a adonné ordre de traquer sans relâche les auteurs. Les résultats n’ont pas tardé. L’armée camerounaise a déjà neutralisé un des exécuteurs. Il s’agit d’un ambazonien se faisant appeler “Commandant Wonke” ou “Wounkey”.  

Cette information figure dans un communiqué du 28 octobre et signé de René Emmanuel Sadi.

D’après le ministre de la communication du Cameroun, le terroriste a été mis hors ‘état de nuire “sans la nuit du 26 octobre 2020, aux environs de 21 heures 30 minutes.”

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Une action qu’on doit au 6ème bataillon d’intervention Rapide (BIR)

Ce dernier s’était déployé au quartier Kossala à Kumba, où le terroriste a été neutralisé. D’après le communiqué, c’était “sur la base des informations recueillies auprès des populations locales.” Une information qui va être appréciée par ceux qui reprochent à la population du NoSo une certaine complaisance avec les ambazoniens.

Une fois découvert, le terroriste « lourdement armé » a tenté de s’enfuir. « Le fugitif a immédiatement ouvert le feu et s’est heurté à la riposte foudroyante de l’unité opérationnelle », poursuit le communiqué. Plusieurs armes ont été saisies, ainsi que des téléphones portables et du cannabis.  

Samedi prochain, le Cameroun rendra un hommage national aux victimes de Kumba. En effet, le président Paul Biya a décrété le 31 octobre, comme Journée de deuil national. ©Dzaleu.com

DZALEU MAG - 01 - Spécial Beauté et Cuisine
Follow and like us
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :