Actualités, NEWS

« Justice pour Floyd ! Justice pour Adama ! Black lives matter »

"Justice pour Adama" : manifestation géante à Paris pour Adama Traoré

« Justice pour Floyd ! Justice pour Adama ! Black lives matter »

« Ceux qui soutiennent les révoltes populaires aux USA doivent maintenant se lever en France ! », voilà le message envoyé hier par les manifestants de Montpellier. Mercredi 3 juin, un jour après Paris, Montpellier, ville du Sud de la France, manifestait à son tour. C’était à l’appel de Jeunesse Jamais Ne Cède. Le collectif entendait demander justice pour Adama Traoré, mais aussi en solidarité à George Floyd.

Jeune Français d’origine malienne, Adama Traoré est mort le 19 juillet 2016 peu après son interpellation par les gendarmes

Ce soir-là à Beaumont-sur-Oise (95), le frère d’Adama Traoré est poursuivi par la police dans le cadre d’une enquête. Adama, qui l’accompagne et fête ce jour ses 24 ans, se réfugie chez un riverain. Les gendarmes le retrouvent et se mettront à plusieurs sur le jeune homme. Malgré ses suppliques sur le fait qu’il a du mal à respirer, la police le menotte et l’amène. Pendant, le trajet, Adama perd connaissance, il ne pourra jamais être réanimé.

Depuis bientôt quatre ans, la famille d’Adama Traoré réclame justice. Trois expertises médicales ont déjà été ordonnées dans l’enquête. La dernière dont les conclusions ont été rendues publiques le 29 mai 2020, réfute qu’Adama soit mort par « asphyxie positionnelle. »

Cette thèse écarte la responsabilité des gendarmes. Or, mercredi 3 juin, la famille d’Adama Traoré a fourni une expertise indépendante. Celle-ci conclue à « une asphyxie positionnelle induite par le plaquage ventral », et incrimine donc directement les gendarmes.

A Montpellier comme à Paris, les manifestants font le parallèle entre Adama Traore et George Floyd

Mardi 2 juin, ils étaient 20 000 à Paris selon les médias, 80 000 selon Assa Traore. Mercredi 3 juin, dès 18h, la place de la Comédie a vu affluer les manifestants, près de 5.000 au total selon les organisateurs.

« Mêmes crimes, même combat. La violence policière, en particulier raciste, a toujours existé. Le système capitaliste profondément violent et raciste perpétue et légitimise ces violences depuis des années. Nous nous indignons devant la situation aux États-Unis, mais la violence reste la même partout. Ceux qui soutiennent les révoltes populaires aux USA doivent maintenant se lever en France ! Aujourd’hui, nous dénonçons le meurtre de Georges Floyd mais aussi celui d’Adama Traoré. Nous dénonçons l’état et l’institution policière raciste et violente partout dans le monde, qui se développe plus que jamais en temps de crise sanitaire. Ne laissons pas ces crimes impunis. Justice pour Floyd ! Justice pour Adama ! Black lives matter », pouvait-on lire sur leur page Facebook. ©Dzaleu.com

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :