A la une, Cinéma

Harriet Tubman : un ponte d’Hollywood avait proposé Julia Roberts pour jouer son rôle

Harriet, biopic sur Harriet Tubman

Share this post

Harriet Tubman : un ponte d’Hollywood avait proposé Julia Roberts pour jouer son rôle

Incroyable mais vrai, un ponte de Hollywood avait proposé que l’actrice Julia Roberts interprète le rôle de l’Afro-américaine Harriet Tubman au cinéma.

Si Hollywood a fait des efforts en matière de diversité, il y a encore 25 ans, la situation était plus compliquée

Les faits remontent à 1994. “On m’a dit comment un chef de studio avait déclaré lors d’une réunion: ‘Ce script est fantastique. Que Julia Roberts joue Harriet Tubman’”, raconte Gregory Allen, scénariste de Harriet.

Interviewé par le Los Angeles Times, il continue : “Lorsque quelqu’un a fait remarquer que Roberts ne pouvait pas être Harriet, le chef de studio a répondu : ‘C’était il y a si longtemps. Personne ne saura faire la différence. “

Howard raconte que la personne qui avait fait remarquer que le casting risquait de ne pas fonctionner avec une Blanche à la place d’une Noire, était la “seule personne noire” dans la pièce.

Ouf, cela n’a pas eu lieu et 25 ans après, Gregory Allen Howard a enfin pu concrétiser son grand projet

Il lui aura fallu plus d’un quart de siècle pour voir le biopic sur Harriet Tubman aboutir. Le résultat est à la hauteur de l’attente. Le film a été projeté en avant-première dans un lieu symbolique, le Musée de l’Histoire afro-américaine. Le 22 octobre dernier, plusieurs personnalités avaient fait le déplacement au Smithsonian’s National Museum of African American History and Culture de Washington DC.

Le trailer officiel de Harriet (en anglais)

Après sa sortie officielle aux Etats-Unis le 1er novembre, Harriet n’en finit pas de drainer les foules. Cela est lié a à l’histoire, mais aussi au casting. En premier lieu, l’actrice principale, Cynthia Erivo.

L’impact de “12 Years a Slave” et “Black Panther”

Dans l’interview au LA Times, Gregory Allen reconnaît que deux films ont permis cette dernière décennie de faire évoluer les mentalités à Hollywood : “12 Years A Slave” et “Black Panther.”

“Quand 12 Years A Slave est devenu un hit et a touché quelques centaines de millions de dollars dans le monde entier, j’ai dit à mon agent: ‘Vous ne pouvez pas dire que ce genre d’histoire ne rapporte pas d’argent maintenant.’ Ensuite, Black Panther a vraiment fait sauter les portes”, déclare le scénariste.©Dzaleu.com – Ofumbi Beti (CarL)

Sources : Deadline /LA Times

Votre marque sur Dzaleu.com