Actualités, NEWS

Gabon – Vers une levée des mesures restrictives ? L’obligation de pass sanitaire, elle, reste suspendue

Gabon – Vers une levée des mesures restrictives ? L’obligation de pass sanitaire, elle, reste suspendue

C’est ce qu’a laissé entendre le président Ali Bongo dans son discours de fin d’année.

Pays de près de 2,3 millions d’habitants, le Gabon compte à ce jour près de 7% de vaccinés double dose. Un pourcentage à attribuer en grande partie aux mesures gouvernementales incitatives, sous fond de restrictions.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Une politique qui suscite la grogne de nombreux Gabonais

C’est au 15 décembre 2021 que devait entrer en vigueur l’arrêté gouvernemental instituant le pass sanitaire et le test PCR payant en cas de non vaccination. Un test d’un coût entre 20 000 et 50 000 FCFA (environ 31 à 77 euros). Enorme pour le budget d’un Gabonais moyen.

Le 15 décembre, sous l’impulsion de la société civile, les Gabonais ont organisé une journée ville morte. Par le même temps, la société civile a saisi la Cour constitutionnelle pour obtenir l’annulation de l’arrêté.

Rejoignez-nous sur Telegram
Reinfo et société : @dzaleumedia 
Vidéos archives : @dzaleumediavideos
Styles de vie : @dzaleumag 
Langue Beti : @dzaleu_ekang

Le 24 décembre, la Cour constitutionnelle gabonaise a annulé l’arrêté du gouvernement

Pour la juridiction, le gouvernement n’avait pas informé régulièrement le Parlement. Annulé aussi, le test PCR payant.

La nouvelle a vite fait le tour des réseaux sociaux, suscitant la joie des Gabonais et Africains antipass. Mais, dans la volonté des autorités de Libreville de vacciner leurs populations, le gouvernement a immédiatement pris un autre arrêté, identique au premier. Pour les autorités, la Cour constitutionnelle avait annulé le premier arrêté dans la forme et non le fond. Elles estimaient donc pouvoir reproduire dans un nouvel arrêté, les mêmes mesures.

Mardi 28 décembre, la société civile a de nouveau attaqué le deuxième arrêté du gouvernement. Quelques heures après le dépôt de la requête, la même cours a saisi le Sénat pour notifier la suspension de l’arrêté querellé.

L’obligation de pass sanitaire pour accéder dans les lieux publics, reste donc suspendue pour le moment au Gabon, grâce à l’action en justice de la société civile.

je-m-abonne-a-dzaleu-button

.

Les mesures restrictives pourraient être levées entre avril et juin 2022, affirme aujourd’hui le président de la République

Cette levée est fonction de l’évolution de la situation épidémique, a annoncé le président de la République, Ali Bongo Ondimba. C’était lors de son message à la nation pour exprimer ses vœux de Nouvel An.

« Si la vaccination continue de progresser comme c’est le cas aujourd’hui, les mesures de restriction qui limitent notre mobilité sociale, comme le couvre-feu, l’accès limité ou sous conditions à certains lieux publics ou certains événements, seront levées plus rapidement que prévu ».

Déclaration du président gabonais pour qui cette levée pourrait intervenir « entre avril et juin, en fonction de la donne sanitaire du moment ». ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :