Grand angle, NEWS

Forum économique mondial de Davos et crise du coronavirus : quels liens

Forum économique mondial de Davos et crise du coronavirus : quels liens

En photo : « L’identité numérique : La vision 2018 du Forum économique mondial » / Source : SPR

Dans un article intitulé « The WEF and the pandemic » (Le WEF et la pandémie), la Swiss Policy Research (SPR), en français, la « Recherche sur la politique suisse », interroge les liens entre le WEF de Klaus Schwab, et la crise sanitaire que vit le monde depuis 2020.

L’article donne aussi un aperçu de quelques « Young Global Leaders » (Jeunes leaders mondiaux) du WEF (2005-2021) et « Global Leaders for Tomorrow » (1993-2003) dans la politique et les médias.

L’article est d’autant plus intéressant qu’il est accompagnée de plusieurs vidéos et liens-ressources.

Fondée en 2016, la Swiss Policy Research se présente sur son site comme : « Un groupe de recherche indépendant, non partisan et à but non lucratif qui enquête sur la propagande géopolitique. »

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Mais avant l’article de la SPR, place à deux informations en relation avec le WEF :

LIRE AUSSI

Sur l’identité numérique
La reconnaissance faciale progresse dans le monde

Sur les villes intelligentes (Smart Cities)
« Akon City », ville futuriste aux alentours de Dakar

Sur la finance numérique
Quand la technologie et la finance s’allient sur fond de changement climatique


Comment le Forum économique mondial de Davos
est-il impliqué dans la pandémie de coronavirus ?

Article original
(en anglais)

Le Forum économique mondial de Davos (WEF) est un forum de premier plan pour les gouvernements, les entreprises mondiales et les entrepreneurs internationaux. Fondé en 1971 par l’ingénieur et économiste Klaus Schwab, le WEF décrit sa mission comme consistant à « façonner les agendas mondiaux, régionaux et industriels » et à « améliorer l’état du monde ». Selon son site web, « l’intégrité morale et intellectuelle est au cœur de tout ce qu’il fait ».

Le WEF a été impliqué dans la pandémie de coronavirus de plusieurs manières.

Tout d’abord, le WEF a été, avec la Fondation Gates, l’un des sponsors de l’exercice de simulation de pandémie de coronavirus « Event 201 », qui a été organisé à New York le 18 octobre 2019 – le même jour que l’ouverture des Jeux mondiaux militaires de Wuhan, considérés par certains comme le « point zéro » de la pandémie mondiale. La Chine elle-même a fait valoir que les athlètes militaires américains pourraient avoir apporté le virus à Wuhan.

Deuxièmement, le WEF a été l’un des principaux partisans des systèmes d’identité biométriques numériques, affirmant qu’ils rendront les sociétés et les industries plus efficaces, plus productives et plus sûres. En juillet 2019, le WEF a lancé un projet visant à « façonner l’avenir des voyages avec une gestion de l’identité numérique des voyageurs basée sur la biométrie ».

En outre, le WEF collabore avec l’alliance ID2020,
qui est financée par les fondations Gates et Rockefeller

[Il] gère un programme visant à « fournir une identité numérique avec des vaccins ». En particulier, ID2020 considère la vaccination des enfants comme « un point d’entrée pour l’identité numérique. »

Troisièmement, le fondateur du WEF, Klaus Schwab, est l’auteur du livre « COVID-19 : The Great Reset », publié en juillet 2020, qui soutient que la pandémie de coronavirus peut et doit être utilisée pour une « réinitialisation économique, sociétale, géopolitique, environnementale et technologique », incluant notamment l’avancement de la gouvernance mondiale, l’accélération de la transformation numérique et la lutte contre le changement climatique.

Enfin, le WEF gère, depuis 1993, un programme intitulé « Global Leaders for Tomorrow », rebaptisé, en 2004, « Young Global Leaders ». Ce programme vise à identifier, sélectionner et promouvoir les futurs leaders mondiaux dans le monde des affaires et de la politique. En effet, un certain nombre de « Young Global Leaders » sont devenus par la suite présidents, premiers ministres ou PDG (voir ci-dessous) [sur le site du SPR, Ndlr].

Le rôle des « Global Leaders » du WEF dans la crise du Covid-19

Au cours de la pandémie de coronavirus, plusieurs WEF Global Leaders et Global Shapers (un programme junior des Global Leaders) ont joué un rôle de premier plan, en promouvant généralement des stratégies zéro-covirus, des lockdowns, des mandats de masques et de vaccins. Il peut s’agir d’une tentative (largement ratée) de protéger la santé publique et l’économie, ou d’une tentative de faire avancer le programme de transformation mondiale décrit ci-dessus, ou peut-être les deux.

À cet égard, on peut citer parmi les jeunes leaders Jeffrey Zients (coordinateur de la réponse au coronavirus à la Maison Blanche), Stéphane Bancel (PDG de Moderna), Jeremy Howard (fondateur de l’influent groupe de pression « Masques pour tous »), Leana Wen (analyste médicale de CNN), Eric Feigl-Ding (personnalité de Twitter), Gavin Newsom (gouverneur de Californie, sélectionné en 2005).

[et aussi] , Devi Sridhar (professeur britannique zéro-covid), Jacinda Ardern (Premier ministre de Nouvelle-Zélande), le président français Emanuel Macron (sélectionné un an avant son élection en 2017), le chancelier autrichien Sebastian Kurz, la chancelière allemande Angela Merkel (sélectionnée en 1993) et le ministre allemand de la santé Jens Spahn.

Pour obtenir un aperçu complet de leurs membres, consultez Global Leaders for Tomorrow et Young Global Leaders sur WikiSpooks (un wiki consacré aux structures de pouvoir secrètes) ainsi que sur le site officiel de Young Global Leaders. Pour un aperçu de certains membres notables dans la politique et les médias, voir ci-dessous [sur le site du SPR, Ndlr].

En conclusion, le Forum économique mondial de Davos a effectivement participé à la gestion stratégique de la pandémie de coronavirus, en mettant l’accent sur l’utilisation de la pandémie comme catalyseur de la transformation numérique et de l’introduction mondiale de systèmes d’identité numérique.

A propos de la « Swiss Policy Research »

« Nos analyses ont été publiées par de nombreux médias indépendants et ont été traduites dans plus de deux douzaines de langues », écrit la Swiss Policy Research (SPR).

Exemple avec des articles-ressources sur le Covid-19 depuis 2020 dont voici quelques titres :

  • Vingt faits clés sur covid
  • Efficacité du vaccin Covid : Un résumé des données officielles
  • Un aperçu des blessures vaccinales Covid
  • Un aperçu mondial de la mortalité par covid
  • Traitement précoce du Covid : Résumé des preuves médicales
  • Un examen des problèmes de test de virus PCR

La SPR se compose d’universitaires indépendants et sans conflit d’intérêts, selon sa présentation. La SPR dit ne recevoir aucun financement externe à l’exception des dons de lecteurs.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :