Actualités

Facebook annonce sa monnaie en 2020, la BCE monte au créneau

DZALEU.COM : Lifestyle & News

Facebook annonce sa monnaie en 2020, la BCE monte au créneau

Libra, la future monnaie de Facebook fait-elle peur? Peut-être pas, mais assurément, elle rend les établissements bancaires et autres organismes classiques frileux. Facebook, accompagné par 27 géants allant du paiement sécurisé au commerce en ligne, annoncé en juin l’arrivée de “Libra”, sa monnaie virtuelle. Pour la BCE, la cryptomonnaie de l’un des membres du puissant Gafa pourrait nuire à l’Euro. Comment?

Pour Yves Mersch, membre du directoire de la BCE, Libra devant être adossée à un panier de réserves (une première pour une monnaie virtuelle), « en fonction du degré d’acceptation du Libra et de l’indexation de l’Euro dans son panier de réserve, cela pourrait limiter le pouvoir de contrôle de la BCE sur l’Euro. »

je-m-abonne-a-dzaleu-button

Pour dire à quel point la BCE prend cette affaire au sérieux, lundi 2 septembre, c’est à Libra que Yves Mersch a consacré son discours d’ouverture de la conférence sur les enjeux juridiques au sein de l’Eurosystème. D’après lui, Libra pourrait affecter la position des banques liées à l’Euro en matière de liquidités et « saper le rôle international de la monnaie unique, par exemple en en réduisant la demande » 

Le membre du directoire de la BCE estime aussi que la future monnaie a un côté centralisé qui s’apparente à un “cartel”. Yves Mersch pense notamment aux poids lourds du paiement qui accompagnent Facebook dans ce projet. Parmi eux : Visa, Mastercard, Paypal. Et la BCE par sa voie de rappeler que monnaie et souveraineté nationale sont indissociables (d’où l’importance d’une banque centrale forte).

Dan son discours, véritable montée au créneau contre Libra, Yves Mersch conclue : « J’espère sincèrement que les citoyens européens ne seront pas tentés d’abandonner la sécurité et la solidité des solutions et systèmes de paiement établis au profit des promesses séduisantes. »

(1) GAFA : acronyme désignant les géants du Web que sont les Américains Google, Apple, Facebook et Amazon

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :