Actualités, NEWS

Etats-Unis : Des éleveurs collectent 300 millions de dollars pour construire leurs propres usines

Etats-Unis : Des éleveurs collectent 300 millions de dollars pour construire leurs propres usines

Amorce d’un retour à un élevage à figure plus humaine aux Etats-Unis? L’initiative d’un groupe d’éleveurs (pas les seuls), tend à le faire croire.

Mécontents des prix de la viande, des éleveurs américains se sont regroupés et ont réussi à collecter 300 millions de dollars. Une somme qui va leur permettre de construire leurs propres usines et en finir avec le poids des actionnaires. Pour ces éleveurs, il était impossible de continuer à vendre leur production à des prix dérisoires alors qu’au même moment, le prix de la viande était en hausse dans les supermarchés.

Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

.

L’initiative est venue d’un éleveur du Nebraska, Rusty Klemp

Comme le révèle cet article, Rusty Kemp et ses voisins attribuaient leur situation « à la consolidation de l’industrie bovine qui remonte aux années 1970 et qui a conduit à l’abattage de plus de 80 % du bétail national par 14 entreprises. »

Dans un secteur désormais dominé par les actionnaires et leurs dividendes, les éleveurs se retrouvent à produire, mais à gagner peu dans la chaîne. Rusty Klemp va alors avoir une idée audacieuse : collecter assez d’argent auprès des éleveurs pour construire eux-mêmes une usine, mettant ainsi leur avenir entre leurs mains.

« Cela fait 30 ans que nous nous plaignons de ce problème. Il est probablement temps que quelqu’un fasse quelque chose à ce sujet », dit Klemp. Son projet séduira ses pairs, car le groupe réuissira à collecter 300 millions de dollars.

Cette somme va leur permettre de débuter la construction de leur usine dès cet automne

« Sustainable Beef » [sera] sur près de 400 acres près de North Platte, au Nebraska, et d’autres groupes prennent des mesures surprenantes similaires en Iowa,

en Idaho et au Wisconsin. Les entreprises testeront s’il est vraiment possible de rivaliser financièrement avec une tendance industrielle qui a balayé l’agriculture américaine et qui a joué un rôle dans les pénuries de viande pendant la pandémie de coronavirus », peut-on lire dans cet article.

Rusty Klemp et ses pairs éleveurs vendront leur viande tant au niveau national qu’international et savent déjà quel sera leur argument commercial : leur viande est bien meilleure que celle des grands groupes de distribution.

Outre le fait de maitriser eux-mêmes leur production et distribution, ces éleveurs qui retournent à de petites unités, souhaitent aussi revenir à des lieux de travail plus humains. Ils espèrent aussi, par ce nouveau système qui en aura fini avec les actionnaires, voir les éleveurs mieux rémunérés pour leur travail.©Dzaleu.com – O.B.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :