Enfants, Famille, RELATIONS

Enfants : quand le jeu les aide à aimer leurs cheveux naturels

cheveux crepus

Enfants : quand le jeu les aide à aimer leurs cheveux naturels

En tombant sur cette vidéo de Guyane 1ere*, impossible de ne pas la repartager à notre tour. Dans l’article «Amour de soi : le rôle des parents auprès des enfants», nous parlions déjà du poids des mots. Ce qu’un parent dit devant son enfant façonne la personnalité de ce dernier. De même, il y a le poids des actes.

Si on n’apprend aux enfants à s’aimer, ce n’est pas lorsqu’ils sont adultes qu’on va exiger de ces derniers quelque chose qu’ils n’ont jamais appris. Un petit garçon confronté dès sa naissance à un certain type d’images aura sa personnalité façonnée par cela. Idem pour la petite fille.

Apprendre à aimer ses cheveux par des concours de coiffures sur poupées aux cheveux crépus et frisés, initiative de l’association Kopéna

Dans les communautés noires, en Afrique comme dans la diaspora, s’il est un sujet bien connu, c’est celui des cheveux. Très vite, il peut passer de simple sujet beauté, à objet d discussions identitaires.

Loin des débats et polémiques, cette association a pris l’initiative, par le jeu, d’apprendre aux petites filles noires à aimer leurs cheveux crépus. Comme le montre la vidéo, l’association organise des concours de coiffure sur des poupées afro.

« Pour une fois, j’ai une poupée avec les mêmes cheveux que moi »

Derrière l’initiative de l’association Kopéna, c’est aussi une question de confiance en soi : apprendre aux enfants à s’aimer tels qu’ils sont, à être les premiers à s’apprécier, et ce dès leur plus jeune âge. Dans la vidéo mise en lig

Notre conclusion ? Elle est dans les mots d’une des petites participantes à qui on demande ce que ça fait de coiffer une poupée afro : « Pour une fois, j’ai une poupée avec les mêmes cheveux que moi »©Par M.Z

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :