Actualités, NEWS

Crise anglophone (Cameroun) : près de 800 ex-combattants reçus en DDR

Crise anglophone (Cameroun) : près de 800 ex-combattants reçus en DDR

La crise anglophone dure au Cameroun depuis bientôt quatre ans. Et depuis la mise en place du Comité national pour la démobilisation en 2018, près de 800 ex-ambazoniens y ont été reçus.

C’est la grande avancée évoquée par le Coordonnateur National, Fai Yengo Francis. C’était à l’occasion de l’installation de son Vice, le Lt Col Francis Ekosso Lisonge, mercredi 18 novembre. Dans une interview exclusive, le coordinateur national a expliqué que travailler avec ces ex-combattants a été difficile, mais intéressant.

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020



Fai Yengo Francis note qu’à l’heure actuelle, environ 500 sont toujours dans les centres de Bamenda, Buea et Mora. Entre-temps, près de 100 personnes ont été réintégrées avec succès dans la société et environ 200 autres, originaires d’autres pays, ont été renvoyées chez elles pour y être également réintégrées.

Que se passe-t-il dans les DDR Centers

Fai Yengo Francis explique que dans les centres, les ex-combattants reçoivent une formation professionnelle pour leur permettre de s’intégrer dans la société en tant que citoyens normaux. Cette formation comprend des activités agricoles et agro-pastorales, la menuiserie, la conduite automobile et d’autres domaines.


Le coordinateur national ajoute en outre que des centres de formation polyvalents sont en cours d’ouverture pour permettre aux ex-combattants d’acquérir une meilleure expertise dans leurs domaines choisis. Il précise que l’un des centres doit se mettre en activité à Bamenda la semaine prochaine, suivi de celui de Buea, puis du troisième de Mora est prévu pour février 2021.

Fai Yengo Francis a profité de l’occasion pour féliciter les ex-combattants d’avoir accepté de baisser les armes. Il a également salué les communautés pour avoir soutenu le travail du Comité en fournissant des services de base et des conseils lors des visites aux ex-combattants.

Le coordinateur a expliqué que la plupart des ex-combattants ont joué un rôle déterminant en disant à leurs pairs dans les buissons de baisser les bras et de ne pas avoir peur d’être arrêtés ou tués.

Le Comité national de démobilisation, de désarmement et de réintégration a été créé le 30 novembre 2018 par décret présidentiel. Ce sont des centres d’accueil et de réintégration d’anciens combattants de Boko Haram et de combattants séparatistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Le siège du Comité est à Yaoundé et possède des centres à Bamenda – Région du Nord-Ouest, Buea – Région du Sud-Ouest et Mora – Région de l’Extrême-Nord.
Source : CRTV News (english)

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020
Follow and like us
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :