fbpx
Relations

Corps des femmes : Porsha Williams remet les pendules à l’heure

DZALEU.COM : African LifeStyle

Corps des femmes : Porsha Williams remet les pendules a l’heure

Si on parlait de cette pression sociale, accentuée par les réseaux sociaux, qui pèse sur le corps des femmes? Elles doivent être parfaites, on s’attend à ce qu’elles n’aient pas de marques du temps, pas de vergetures, un ventre plat, etc. Quelques mois à peine après une naissance, on s’attend à les voir afficher une taille de guêpe, à plus forte raison si elles sont des célébrités.

Au vu de la réalité, on pourrait aussi dire que certaines encouragent involontairement ou non cette situation. C’est le cas en publiant clichés retouchés et autres images véhiculant des physiques qu’une femme lambda est loin d’atteindre au quotidien. Il n’en demeure pas moins vrai qu’il existe une certaine pression sur le corps des femmes, notamment après un accouchement

Or, donner naissance à un enfant reste un passage dont le corps garde des traces

La société ne devrait pas l’oublier. Voilà le message de Porsha Williams après avoir subi des remarques négatives sur Internet. Son tort selon ses détracteurs : avoir posté des photos d’elle à la piscine avec sa petite-fille de quatre mois.

DZALEU.COm parle de Parentalité : voir la vidéo liée
Porsha Williams et sa fille

Pour ces internautes, Porsha Williams aurait mieux fait de dissimuler son corps marqué par la grossesse. Réponse de Porsha? Elle a republié de nouvelles photos d’elle et son bébé, les accompagnant d’un message fort :

“Je pense que les médias sociaux ont modifié la perception des gens sur ce à quoi ressemblent des mamans. Beaucoup de mères me disent comment elles reçoivent des compliments déplacés ou des blagues sur leur poids et cela les affecte vraiment de manière négative.”

Diminuer la pression en s’acceptant et en se donnant le temps

C’est le conseil de l’actrice et productrice, qui continue :
“Je sens juste que nous devrions être capables de jouir de la maternité et de laisser notre corps guérir et évoluer naturellement” , avant de conclure : “J’adore mes petites marques et j’ai l’impression que c’est un insigne d’honneur comme toutes les mamans le devraient.”

– Corps féminin et accouchement – voir la vidéo liée à cet article

Follow and like us