fbpx
DZALEU+MAG #01 - Spécial BEAUTÉ & Cuisine
BEAUTE, Cheveux, Top news

Colorants chimiques et défrisants augmenteraient les risques de cancer chez les femmes noires

Salon de coiffure afro - Dzaleu.com
Colorants chimiques et défrisants augmenteraient les risques de cancer chez les femmes noires

Les produits chimiques pour colorer les cheveux et les produits capillaires pour lisser ceux-ci, augmenteraient de façon significative le risque de cancer du sein chez les femmes, encore plus si Noires.

C’est ce qui ressort d’une étude menée pendant 7 ans aux Etats-Unis, et dont une partie des conclusions est résumée sur le site de l’International Journal Of Cancer (IJC).

D’après cette étude qui a porté sur un échantillon de 46709 femmes, l’usage de des produits augmentent le risque de cancer du sein de 7% chez les femmes blanches. Mais pour les femmes noires, ce risque passe à 45%. D’après l’IJC, les produits de beauté pour femmes noires, contiendraient plus de perturbateurs endocriens que pour les femmes d’autres ethnies.

L’Etude de l’IJC s’est déroulée de 2003 à 2009 sur un échantillon de 46 709 femmes, âgées de 35 à 74 ans, et de différentes ethnies. Toutes les femmes n’avaient pas de cancer du sein, mais avaient au moins une sœur ayant déjà été atteinte.

2800 femmes ont fini par développer un cancer du sein

D’après l’étude de l’IJC, parmi les 46709 femmes de départ, celles qui ont signalé l’utilisation de teintures capillaires permanentes et de lisseurs chimiques au cours des 12 derniers mois, avaient plus de risque de se retrouver dans les 2800 cas de cancer du sein répertoriés.

Les femems noires ayant déclaré utiliser des teintures capillaires avaient un risque de 45% de développer un cancer du sein (contre 7% pour les femmes blanches). Et les femems noires qui ont déclaré utiliser des défrisants chimiques, voyaient le risque augmenter de 18%. En conclusion, les femmes noires de l’échantillon présentaient le risque le plus élevé de développer un cancer du sein.

Les Africaines dépensent 6 milliards de dollars par an pour les produits capillaires

Parmi eux, les extensions, mais aussi défrisants, les lissants et autres crèmes à base d’ingrédients pour transformer le cheveu de type crépu, en cheveu lisse. Le Nigéria, Afrique du Sud et Cameroun sont en tête des pays consommant le plus ces produits capillaires.

Si les défrisants sont depuis longtemps indexés pour leurs effets sur la santé, l’étude ne dit pas toutefois que colorants capillaires et lissants causent le cancer, mais que façon sûre et certaines, ils augmentent significativement le risque pour une femme noire, de l’avoir. ©Dzaleu.com – Anaïs BIKANDA – Source : International Journal Of Cancer (IJC)

Follow and like us
Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga
%d blogueurs aiment cette page :
DZALEU+MAG #01 - Spécial BEAUTÉ & Cuisine