Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux : @dzaleumedia
Actualités, NEWS

Cameroun : la Bourse du livre à Yaoundé s’achève ce jeudi 1er octobre

Cameroun Bourse du livre à Yaoundé par Ferdinand Nana Payong

Cameroun : la Bourse du livre à Yaoundé s’achève ce jeudi 1er octobre

L’évènement revenait après plusieurs années d’absence. La bourse du livre fut lancée en 1991 par Ferdinand Nana Payong. Pour ce spécialiste en marketing et en communication, il s’agissait de partager autour de sa passion du livre.

Habitué des initiatives audacieuses, Ferdinand Nana Payong entendait aussi aider de nombreux Camerounais à accéder à la lecture à moindre coût.

Mardi 29 septembre, la Bourse du livre a repris du service place St-Josué, au quartier Omnisports de la capitale camerounaise. Elle s’achève ce jeudi 1er octobre. Puis, direction Douala du vendredi 2 au mardi 6 octobre. Ce sera à la à la place du Gicam. ©Dzaleu.com

CRTV News – Le plaisir était lisible voire palpable sur les visages des nombreux lecteurs qui ont répondu présents au rendez-vous de la bourse du livre Edition 2020. On pouvait les voir sourire en lisant la 4ème de couverture d’un ouvrage tant convoité. Neufs ou ayant un peu d’âge, les ouvrages disponibles ici sont des romans, des bandes dessinées, des livres pour enfants, des livres d’aventure, des ouvrages inédits d’auteurs célèbres ou non. Une belle brochette en tout cas.

« Cela faisait bien longtemps que nous n’avions plus droit à cette activité. Je me rappelle que dans les années 90, nous nous retrouvions pour aménager nos bibliothèques personnelles, mes collègues et moi. Je suis assez nostalgique de sentir cette odeur de bouquins », déclare tout content Armand Nlet qui, pour l’occasion a ramené ses quatre enfants.

D’après le promoteur, la bourse du livre né du besoin de partager avec les camerounais le savoir qu’il retrouvait dans les livres, avait été momentanément disparu à cause de la piraterie et du faux qui excellait de plus en plus dans le secteur. Et alors qu’elle renait de plus belle, Ferdinand Nana Payong souhaite intéresser grand monde, car la lecture se meurt et les personnes cultivées avec.

Pour lui : « Il faut tout faire pour que les camerounais reprennent la lecture car c’est un support exceptionnel de culture, de distraction. Ce n’est que dans le livre que l’on peut tout trouver. Et un livre qui est édité, on a rarement de chance de trouver des histoires fausses à l’intérieur ».

Amoureux et passionnés de la lecture, ceci vous concerne. Ferdinand Nana Payong a pensé à des échanges entre vous afin de partager votre passion. Déclinés en salon de lecture et en causerie entre lecteurs, des panélistes regroupés en demi-cercle sur l’estrade vont tour à tour, s’exprimer. Des questions du public sont possibles.
Source : CRTV News

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :
je-m-abonne-a-dzaleu-button