Actualités, NEWS

Cameroun et zone anglophone : L’efficacité des DDR centers

cameroun map carte

Cameroun et zone anglophone : L’efficacité des DDR centers

Par DDR center, il faut entendre “Déradicalisation, désarmement et réintégration.” Ces centres accueillent d’anciens combattants de Boko Haram et de combattants séparatistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Dernière en date, le dépôt des armes par une dizaine d’anciens terroristes. C’était mercredi 18 novembre à Lebialem (Sud-Ouest). La cérémonie a eu lieu dans les bureaux du gouverneur, présidée par Ekema Mongombe William, l’officier divisionnaire principal de Lebialem. ©Dzaleu.com

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

CT – Quelque 11 combattants séparatistes de la division Lebialem de la région du Sud-Ouest ont déposé les armes, se sont repentis et se sont livrés à l’administration. Les combattants venaient des sous-divisions Alou et Wabane de la division administrative de Lebialem.


Accompagné d’officiers militaires, l’administrateur de Lebialem a amené les combattants repentis et leurs armes, qui ont été correctement identifiés et conservés par la Légion de la gendarmerie du Sud-Ouest. Leurs armes comprenaient l’AK47 automatique, des pistolets, des fusils fabriqués localement et des munitions assorties.

Ils ont été identifiés comme combattants sous les ordre de leur chef Assaa Julius alias «tigre général». Parmi eux : Naye Taku Michael, Esubele Athanas, Bessong, Ndeyi Lazarius, Ponu Lawrence. Et aussi Akentambi David, Pombele Paul Kemba, Akong Marius, Ndemanu Ivo et Momo Peter Paul. Les ex-combattants ont déclaré à la presse qu’ils venaient de six camps différents des sous-divisions Alou et Wabane.

En recevant les combattants pénitents, le Secrétaire général du Bureau du Gouverneur du Sud-Ouest, le Dr Mohamadou, a salué leur retrait. Il a exhorté les autres à suivre leur exemple et à rejoindre les DDR pour être en sécurité. Le centre prendrait soin d’eux en les logeant et travaillant à leur reconversion dans la vie normale.

Des formations pour les repentis

Le Dr Mohamadou a ajouté que les combattants pleins de remords recevraient une assistance médicale. ils recevront aussi une sécurité au centre de DDR. Il a déclaré que le DDR comptait plus de huit métiers différents. Ceux-ci offrent des opportunités de reconversion aux jeunes. Une alternative meilleure que souffrir en forêt au profit d’une diaspora confortablement à l’étranger et les manipulant.

Certains des combattants ont dit à la presse qu’ils se repentaient parce qu’ils avaient souffert dans les combats. Mais aussi du fait qu’ils avaient été dupés dans la guerre. ils ont promis de convaincre à leur tour beaucoup de leurs compagnons afin qu’ils se rendent. Source : Cameroon Tribune

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020
Follow and like us
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :