BEAUTE, Enfants, Premium

Soins cheveux enfants : nos mots sont porteurs de sens

fillette cheveux crépus

Soins cheveux enfants : nos mots sont porteurs de sens

Ici plus qu’ailleurs, nos paroles devraient être mesurées et objectives. En matière de beauté et estime de soi, le discours compte tout autant que la pratique.

Donc, si on a un rapport passionnel avec sa propre chevelure, inutile d’embrigader notre enfant là-dedans. Car, du haut de ses 4 ou 5 ans, l’enfant enregistre tout, nos compliments sur ses cheveux comme nos jérémiades.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Ce qu’on peut faire

Apprendre très tôt à l’enfant comment aimer ses cheveux. Cela peut se faire par des recettes maison ou des marques pros de qualité. L’objectif est d’apprendre à l’enfant d’avoir une relation apaisée avec son cheveu.

Pourquoi ont-ils mal quand on les coiffe

Que faire pour que coiffer nos enfants ne soit pas source d’énervement ? Après avoir l’importance de se questionner sur l’attitude de l’enfant, place ici aux raisons.

Enfants sur Dzaleu.com : fillette africaine en tresses
Enfants sur Dzaleu.com : fillette africaine en tresses

Se demander pourquoi l’enfant a mal

Et là, l’évidence apparaît : la façon dont nous les coiffons, est douloureuse. Soit parce que nous n’avons pas les bons gestes, soit parce que faute de soins adaptés, le cheveu de l’enfant est « dur » comme on dit. Ou alors son cuir chevelu malmené par nos gestes inadaptés, est devenu sensible. Bien sûr, il y a aussi le fait qu’un enfant se fatigue vite. Difficile de lui demander de rester sans bouger pendant plusieurs minutes.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :