Notre sélection

Angola : Plus de 500.000 personnes déjà expulsées dans le cadre de « Transparence »

DZALEU.COM - African Lifestyle Magazine - Actualité africaine : réfugiés et migrations

Angola : Plus de 500.000 personnes déjà expulsées dans le cadre de l’opération « Transparence »

Lancée en 2018, « Transparence » vise à assainir le milieu de l’exploitation diamantaire. En effet, les autorités angolaises, de fortes accointances existent entre exploitation minière sauvage et immigration clandestine.

En tout, ce sont 527 725 clandestins qui ont été expulsés de l’Angola, grand producteur de pétrole mais aussi du diamant. Parmi les expulsés, de nombreux Congolais refoulés aux frontières de la RDC

Quatre projets miniers ont été arrêtés, près d’une centaine de coopératives illégales de diamants ont été fermées de même que plusieurs maisons d’achat de diamants, 289 exactement, selon Pedro Sebastiao.

Le porte-parole de la Présidence angolaise, qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse à Luanda, a aussi annoncé que 35.000 carats de diamants avaient déjà été saisis depuis le lancement de l’opération « Transparence. »

L’opération « Transparence » a été lancé par le président Joao Lourenco, dans un contexte de baisse de régime pour l’économie angolaise

Malgré les allégations d’ONG comme Human Rights Watch qui accuse le gouvernement d’abus dans le cadre de cette opération, « Transparence » a été élargi à d’autres secteurs où clandestinité et immigration sont légion selon Luanda : la pêche, le trafic de carburant et la contrebande. Selon le porte-parole de la présidence, 356 bateaux de pêche ont été saisis à ce jour.
Source : AFP

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :