ACTUALITÉS, Notre sélection

L’Occident est-il au bord de l’effondrement? (Analyse)

L’Occident est-il au bord de l’effondrement? (Analyse)

Oui, pour Pierre Duval*

« Le scénario du film culte Mad Max semble être sur la voie de se réaliser en Occident. L’essence, l’énergie électrique, le gaz, l’eau, la nourriture, les capacités médicales, les forces de police sur les zones balkanisées, notamment en France, tout comme les pompiers pour éteindre les incendies, sont en passe de manquer et de créer de manière irrémédiable des zones de conflits multiples dans les pays qui furent développés »… 

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Selon les estimations du Fonds monétaire international, l’économie mondiale croîtra encore moins cette année que prévu

La cumulation des crises (Covid-19, menaces de nouveaux virus, conflit en Ukraine, tensions en Asie entre la Chine et l’Aukus, inflation), la mauvaise gestion des pays par les élites actuelles, l’introduction d’idéologies diverses sur le comment vivre entraînant des restrictions sur la vie courante, constituent des forces paralysantes qui se heurtent à la réalité pour faire face à ces crises multiples. 

 «Sombre et incertain». C’est par ces mots que le Fonds monétaire international (FMI) intitule son nouveau rapport. Et ce n’est pas seulement le titre qui semble pessimiste. Le FMI déclare sobrement que plusieurs crises affectent l’économie mondiale, déjà fragilisée par la pandémie de la Covid-19.

Le rapport du FMI, qui a été publié juste avant un nouveau durcissement des relations économiques et diplomatiques entre Pekin et Washington

[Il] annonçait déjà qu’en Chine, de nouveaux confinements et l’aggravation de la crise immobilière ont conduit à une révision à la baisse de 1,1 point de pourcentage de la croissance, avec des retombées mondiales majeures.  

Le ralentissement de la Chine a des conséquences mondiales: les verrouillages ajoutés aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement mondiale et la baisse les dépenses intérieures réduisent la demande de biens et les services des partenaires commerciaux de la Chine. Avec les nouvelles tensions, ces perturbations devraient augmenter. En Europe, les déclassements importants reflètent les retombées du conflit en Ukraine et le resserrement politique monétaire. L’inflation mondiale a été révisée à la hausse en raison des prix des aliments et de l’énergie ainsi que de la persistance de l’offre et de la demande déséquilibres. 

*Tout l’article

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :