ACTUALITÉS, Notre sélection

Gabon – Dès le 15 décembre il faudra payer pour un test PCR (Covid-19)

Gabon – Dès le 15 décembre il faudra payer pour un test PCR (Covid-19)

Le test de dépistage coûtera désormais entre 20 000 et 50 000 FCFA (environ 31 à 77 euros). Un coût énorme pour le budget d’un Gabonais moyen.

Dans toute l’Afrique subsaharienne, les populations restent majoritairement méfiantes envers la vaccination contre le Covid-19. Mais, avec l’arrivée des millions de doses envoyées via l’initiative Covax, la pression s’accentue sur les populations, et certains pays adoptent des mesures disproportionnées par rapport à la situation réelle. Le but étant de pousser au vaccin par tous les moyens.

C’est le cas du Gabon. Dernière mesure prise, la fin de la gratuité des tests de dépistage, alors que le vaccin, lui, reste gratuit pour tout Gabonais désireux de le prendre.

Pour le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la Santé, cette mesure est nécessaire car face à l’augmentation des cas, il faut monter d’un cran.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Arrivée du pass sanitaire au Gabon

Outre le non remboursement des tests, les Gabonais devront aussi présenter un pass sanitaire dès le 15 décembre 2021 pour entrer dans les lieux publics.

« À compter du 15 décembre 2021, le test PCR, qui était gratuit, sera désormais à 20 000 FCFA. Dans des espaces VIP, le test PCR qui était à 20 000 FCFA sera facturé à 50 000 FCFA. Le gouvernement précise enfin l’obligation de présentation du test PCR ou de l’attestation de vaccination pour l’accès aux lieux publics à compter du 15 décembre 2021″, a déclaré le ministre de la Santé.

Tout Gabonais ne disposant pas d’un schéma vaccinal pourra toutefois présenter un test PCR négatif, contrairement à un pays comme le Maroc où les tests négatifs ne sont pas acceptés. Toutefois, au Gabon, il faudra disposer de moyens conséquents pour pouvoir payer un test PCR.

En ce qui concerne les voyages internationaux, les vaccinés sont exemptés de quarantaine, a annoncé le ministre.

je-m-abonne-a-dzaleu-button

.

Que pensent les Gabonais de ces nouvelles mesures?

Ci-après un extrait d’analyse de Roxanne Bouenguidi, auteure à Gabon Review : « En conditionnant l’accès aux lieux publics à la présentation d’un test PCR ou d’un carnet de vaccination, le gouvernement a semé doute et émoi au sein de l’opinion. Tout s’est passé comme si la vaccination était devenue obligatoire. Comme si le carnet de vaccination était devenu une pièce d’identité. Comme si la lutte contre la covid-19 relevait de formalités administratives. »

Pour Roxanne Bouenguidi, « N’en déplaise au ministre de la Santé, ces mesures ne sont nullement proportionnées. Ne correspondant ni à notre réalité ni à notre taux de prévalence, elles rappellent celles en vigueur en France. De façon insidieuse, le Gabon va entrer dans l’ère du pass sanitaire. Après tout, la reprise ou le maintien de certaines activités dépend de l’adhésion à ce dispositif. »

Des mesures disproportionnées?

Pays de près de 2,3 millions d’habitants, le Gabon a enregistré 35 525 cas pour 239 décès.

Le Gabon dispose de l’un des plus forts taux de vaccination des pays de la CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale), 4,4%.

Selon les données de Our World In Data au 29 octobre 2021, 97 396 Gabonais ont déjà été entièrement vaccinés. 125 912, soit 5,7% de la population, ont reçu une dose. La moyenne hebdomadaire des nouveaux cas selon les chiffres de CSSEGISandData, est de 132, trop donc, pour les autorités gabonaises, qui ont décidé d’instaurer le pass sanitaire.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :