ACTUALITÉS, Notre sélection

Cameroun : Accusé de vouloir imposer la vaccination, le ministre de la Fonction publique se défend… tout en laissant entendre que cela est au programme

Cameroun : Accusé de vouloir imposer la vaccination, le ministre de la Fonction publique se défend… tout en laissant entendre que cela est au programme

Dans un continent qui a peu souffert du Covid-19, déjouant les prédictions d' »hécatombe » de l’OMS, de plus en plus de pays (Togo, certains États du Nigeria, Congo dès novembre, etc. ) obligent de fait les populations à avoir ce qu’on appelle sur place un « Carnet vaccinal » et qui n’est autre que le pass sanitaire.

Au Cameroun, un pays avec moins de 1,5% de la population vaccinée et où le nombre de décès dus au Covid est de 1550 sur 27 millions d’habitants, certaines notes et actes ministériels tendent à s’assimiler à des contraintes déguisées pour pousser au vaccin en ciblant les plus vulnérables : les agents de l’Etat et les populations engagées dans des démarches administratives.

Des faits qui passent mal au sein de l’opinion, majoritairement vaccino-sceptique. La situation est telle que le Barreau du Cameroun est monté au créneau pour rappeler la loi, et un collectif de syndicats de l’Education a saisi le Président de la République.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Dans une lettre adressé au président de la République du Cameroun, les syndicats d’enseignants dénoncent l’attitude de certains responsables administratifs tendant à imposer la vaccination au Covid-19 alors qu’aucun texte législatif n’existe. Réponse de leur ministre dans une mise au point publiée jeudi 21 octobre 21021 sur son compte Facebook officiel : il n’y a pas d’obligation vaccinale, juste une incitation à se vacciner via la campagne gratuite organisée par le ministère, en collaboration avec les services de santé.

En soi cela est vrai car, la lettre signée par Joseph LE et son homologue de la Santé parle de campagne vaccinale. Même si le discours est très persuasif, n’hésitant pas à jouer sur l’émotionnel voire la culpabilisation, il n’y ait nul part question d’obligation vaccinale. Néanmoins, le terrain montre qu’il existe bel et bien des manœuvres de contrainte qui affectent certains usagers et agents.

De même, dans sa mise au point, M. LE lit dit : « Persuader, oui !!! Obliger, non,(pas encore !) » Pour qui connaît les méandres de la communication, chaque mot a son importance. Pourquoi ces trois « !!! » à « Persuader »? Et le « ! » se retrouve après le très énigmatique « (Pas encore !) » suivant « Obliger, non. »

Qu’est-ce que le ministre de la Fonction publique camerounaise entend par ce « PAS ENCORE » de surcroît mis en majuscules, que dans un avenir proche ou lointain, le temps d’obliger sera venu?

Grégoire Mvongo joue les gendarmes de la vaccination contre le Covid-19 dans ses services
Grégoire Mvongo joue les gendarmes de la vaccination contre le Covid-19 dans ses services

A l’Est du Cameroun, c’est le gouverneur en personne qui a été filmé demandant à des agents non vaccinés de sortir de leurs bureaux.

M. Mvongo est accompagné par des agents qu’il présente-lui-même comme étant du ministère de la Santé publique.

.

MISE AU POINT RELATIVE A LA CAMPAGNE DE VACCINATION DES AGENTS PUBLICS CONTRE LE COVID-19 – ALLOCUTION DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE

Mesdames et Messieurs,
Chers Fonctionnaires et Agents de l’Etat du Cameroun,

Je m’adresse à vous, en ma qualité de Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative.
En effet, des informations publiées et abondamment relayées dans les réseaux sociaux, par certaines corporations syndicales, font état de ce que la campagne de vaccination que mon collègue le MINSANTE et moi-même, allons lancer dans les prochains jours, rendrait l’administration du vaccin anti-COVID obligatoire à l’égard des agents publics en service et de ceux ayant été admis à faire valoir leurs droits à la retraite.

Ce n’est pas vrai !
Nous tenons à préciser qu’il n’a jamais été question d’obliger les personnels de l’Etat à se faire vacciner.
PERSUADER, OUI !!!
OBLIGER, NON (PAS ENCORE)!!!

je-m-abonne-a-dzaleu-button

.

Notre démarche, qui se veut essentiellement persuasive, procède des hautes instructions du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, relatives à la stratégie de riposte contre la pandémie du coronavirus (COVID-19) dans notre pays.

C’est dès lors en application de ces directives que le Ministre de la Santé Publique et le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, ont proposé, comme action de pointe, l’intensification de la campagne de vaccination sur le territoire national, à l’intention de tous les personnels qui émargent dans le budget de l’Etat.
Il s’agit, non pas de vous contraindre à vous faire vacciner, mais davantage de vous sensibiliser, de vous persuader, en vous présentant les bienfaits de cet acte salvateur, qui ne contraint nullement les agents publics à se soumettre à la vaccination, mais à les y exhorter dans l’intérêt de leur bien-être et celui de la société dans sa globalité.

Mesdames et Messieurs les Fonctionnaires et Agents de l’Etat, Comme nous, vous avez certainement constaté la résurgence de cette terrible maladie, et notamment de sa variante Delta, qui est plus virulente et donc fait de nombreux morts parmi les nôtres. A qui le tour, dans les prochaines minutes, dans les prochaines heures ou dans les prochains jours? Peut-être vous ou un être qui vous est très cher ou très proche: votre épouse, votre mari, votre enfant !
Hélas, c’est le drame que beaucoup de familles visent ces derniers temps !!!

C’est pourquoi l’Etat du Cameroun, dans le cadre des ses missions régaliennes, entend, non seulement encourager les agents publics, mais aussi leur faciliter l’accès à cette offre de soins de santé que le Gouvernement met gratuitement à leur disposition, conformément aux hautes instructions du Président de la République, Son Excellence Paul BIYA.

A cet effet, nous allons rapprocher les équipes de vaccination de vos administrations d’appartenance ou de vos aires géographiques de résidence. Au demeurant, la préservation de la santé des personnels au service de l’Etat, est autant une préoccupation majeure qu’un devoir pour les pouvoirs publics. Aussi, devons-nous, nous assurer de ce que le milieu professionnel n’est pas un lieu de propagation du virus, mais un cadre d’épanouissement professionnel et de promotion de la santé pour tous.

.

Mesdames et Messieurs,
Chers Agents publics.

En l’état actuel, la vaccination est la meilleure offre de choix pour nous prémunir des attaques fulgurantes de cette terrible pandémie. Elle procure à la fois, sécurité et protection, indispensables à l’exercice de nos activités comme agents publics et à la préservation de la vie de nos retraités.

Aussi, au nom du Gouvernement, j’en appelle à la conscience de tous les Camerounais en général, et des agents publics en particulier, pour que TOUS, nous puissions adhérer à cette option de vaccination contre le coronavirus.

C’est bien le vaccin qui nous présente de meilleures chances de rallonge de notre espérance de vie. C’est alors que, tous vaccinés, nous serons FORTS et nous pourrons travailler sans risque de nous mettre réciproquement en danger, par une quelconque contamination.

C’est pourquoi, je vous invite tous, agents publics en service ou retraités, à bien vouloir vous rapprocher des Unités de Vaccination qui seront déployées dans les services centraux des ministères et dans les services déconcentrés, du 05 au 30 novembre 2021.
TOUS A LA VACCINATION POUR UNE IMMUNITE COLLECTIVE ET POUR UN SERVICE PUBLIC SANS RISQUE ET SANS COVID ! – Joseph LE – Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative

Conclusion : Ce qu’on retient de cette mise au point reste le « PAS ENCORE ! » du ministre, mis en évidence, laisse entendre qu’il y a une volonté à plus ou moins court terme, de rendre la vaccination obligatoire. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :