ACTUALITÉS, Notre sélection

Gbagbo contraint à supplier les autorités ivoiriennes pour espérer rentrer

Laurent Gbagbo, ex-président ivoirien, fondateur du FPI

Laurent Gbagbo contraint à supplier les autorités ivoiriennes pour espérer rentrer en Côte d’Ivoire  

C’est ce qui ressort du communiqué de presse publié hier 28 juillet par son avocat. Dans celui-ci, Maître Habib a Toure fait comprendre que Laurent Gbagbo ne voit pas ses demandes de passeport diplomatiques aboutir. Or, seules les autorités ivoiriennes peuvent lui en établir un. De même que pour un passeport classique ou un simple laisser-passer.  

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE Me HABIBA TOURE  

À Bruxelles, le 28 juillet 2020,   Après plusieurs demandes infructueuses d’établissement d’un passeport diplomatique, auprès du Ministère des Affaires étrangères à Abidjan, le Président Laurent GBAGBO s’est déplacé ce jour, auprès de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles, pour introduire, une demande de passeport ordinaire et un laisser-passer.  

Le Président Laurent GBAGBO compte sur la bonne volonté des autorités Ivoiriennes afin qu’il lui soit remis son passeport ou un laisser-passer pour lui permettre de retourner dans son pays, la Côte d’Ivoire.  

En effet, à l’issue de son acquittement le 15 Janvier 2019, et de la levée des conditions restrictives le 28 mai 2020, il est plus que temps, pour le président Laurent GBAGBO de rentrer chez lui.  

Il remercie d’avance les autorités Ivoiriennes pour l’accomplissement de promptes diligences à cette fin.
 
Maître Habib à TOURE
Avocat du Président Laurent GBAGBO.
SERVICE COMMUNICATION FPI  

Laurent Gbagbo libre sous conditions

Livré à la CPI par son pays, Laurent Gbagbo a vu ses conditions de détention assouplies, puis placé sous liberté conditionnelle. Une des conditions de la libération de Laurent Gbagbo, est qu’il ne peut revenir en Côte d’Ivoire sans l’aval des autorités ivoiriennes, c’est-à-dire du pouvoir d’Alassane Ouattara. ©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :