ACTUALITÉS, Notre sélection

Tunisie : des poursuites pénales pour ceux répandant le coronavirus

Actualités

Tunisie : des poursuites pénales pour ceux répandant le coronavirus

La Tunisie, qui compte à ce jour un peu plus de 600 cas, n’entend pas relâcher sa vigilance. Alors que le Premier ministre a été doté de pouvoirs exceptionnels, les autorités se veulent plus fermes que jamais, quitte à augmenter dans l’échelle des sanctions.

Depuis dimanche, les malades non hospitalisés sont confinés dans trois hôtels dédiés à cet objectif, avec un suivi médical. Mais, certains malades chercheraient à quitter ces lieux d’hébergement, voire les hôpitaux. Au Cameroun par exemple, le premier cas de Covid-19 survenu dans la principale ville anglophone du pays, est dû à une expatriée camerounaise rapatriée du Kenya. A Tunis, le gouvernement entend éviter cela.

Eventualité de poursuites pénales pouvant aller jusqu’à l’homicide involontaire

S’exprimant mardi 7 avril, Hichem Mechichi, ministre de l’Intérieur, a été clair : les malades du Covid-19 pourraient être poursuivies pénalement si elles ne se pliaient pas à leur isolement et contaminaient ainsi d’autres personnes. Et si cette contamination se solde par la mort du contaminé, le malade à l’origine de cela pourra être poursuivi pour homicide involontaire.©Dzaleu.com

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :