ACTUALITÉS, Grand angle

Centrafrique : Levée partielle de l’embargo sur les armes, Bangui et ses soutiens veulent plus

Centrafrique : Levée partielle de l’embargo sur les armes, Bangui et ses soutiens veulent plus

C’est jeudi 28 juillet que le conseil de sécurité de l’Onu devait se prononcer sur la levée ou non de l’embargo sur les armes qui pèse sur la RCA. Mais, du fait de divisions entre les membres, il a fallu attendre vendredi 29 juillet au soir, pour avoir une position. Celle-ci se résume à une levée partielle de l’embargo.

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Pour Bangui, cela constitue une avancée, mais pas assez

La Centrafrique et ses alliés sont pour une levée totale. Pour la chef de la Diplomatie centrafricaine :

« Le projet de Résolution adopté ce jour en l’état était certes une avancée significative mais non satisfaisant pour la RCA car il ne répond pas à la demande légitime de la RCA de levée totale. »

Ci-dessous, message de Madame Baipo-Témon, ministre centrafricain des Affaires étrangères. On y apprend notamment la grande solidarité africaine qui a prévalu lors des discussions.

On y apprend aussi que le « pen holder » (porte-plume) était… Français ! Question : pourquoi est-ce toujours un ressortissant français qui se retrouve systématiquement au centre des décisions touchant les pays africains? Comment l’Onu explique-t-il cela?©Dzaleu.com

𝗦𝘆𝗹𝘃𝗶𝗲 𝗕𝗔𝗜̈𝗣𝗢 𝗧𝗘𝗠𝗢𝗡 SUR LE CONSEIL DE SECURITE DEDIE A LA RCA

Après des discussions intenses, le projet de Résolution présenté et adopté par le Conseil, à 10 voix contre 5 abstentions, ce Vendredi 29 Juillet 2022.

■ Des jours de débats intenses et en sortie, un projet de Résolution qui :
– Lève l’embargo sur les armes aux forces gouvernementales. Donc plus de limitation d’accès à certaines catégories d’armes ;
– Permet l’accès aux armes sans besoin d’approbation du Conseil de Sécurité, à travers le Comité des Sanctions, mais par simple notification en avance de l’arrivée des armes ;
– Met un embargo sur les armes au groupes armés ;
– Maintient les sanctions sur.le gel.des avoir et la circulation des personnes sous liste des poursuites onusiennes ;
– Définit pour une durée de 1 an.
la limitation d’accès aux armes pour les forces gouvernementales.

■ Abstention de : Gabon, Kenya, Ghana, Chine et Russie car projet certes offrant des avancés significatives mais non conforme à la demande de levée totale de la RCA et de l’Afrique (UA, CIRGL et CEEAC).

■ A noter, la présence des Ambassadeurs de la sous-région, non membres du Conseil, venus en soutien à leur République sœur, la RCA.

Ils étaient prêts à intervenir pour marquer leur soutien au plaidoyer de la RCA quand à la levée totale de l’embargo.

.

je-m-abonne-a-dzaleu-button

.

■ Madame le Ministre a félicité le Brésil pour sa présidence du Conseil, remercier la France en sa qualité de pen-holder pour cette avancée significative, ainsi que tous les Etats membres du Conseil pour l’énergie et le travail abattu, mais elle a précisé que le projet de Résolution adopté ce jour en l’état était certes une avancée significative mais non satisfaisant pour la RCA car il ne répond pas à la demande légitime de la RCA de levée totale.

■ Madame le Ministre a adressé ses vifs remerciements à la Chine et à la Russie pour leur soutien constant et le groupe A3 groupe africain (Gabon Kenya et Ghana) pour l’illustration de la solidarité africaine par leur ferme position en faveur de la levée totale de l’embargo sur les armes et donc une sanction injuste.

■ Ensemble poursuivons le travail pour une levée totale, à savoir: plu de résolution qui met sous tutelle la RCA à la barre du Conseil de Sécurité.

Ensemble pour lutter contre les groupes armés et les rebellions incessantes en RCA pour ne plus avoir à compter les conséquences désastreuses en termes de victimes et d’alerte humanitaire. – S. Baipo-Témon

.

retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :