ACTUALITÉS, Grand angle

« Pourquoi le Noir a honte de sa langue? » (Noah Ndema)

« Pourquoi le Noir a honte de sa langue? » (Noah Ndema) Zoom sur une vidéo qui vaut le détour !

« Masug mina a bemvoé bama
Ma tsog na ni me mvoae »*

Cette vidéo fait son petit buzz sur Facebook et à raison ! Publiée le 9 octobre, engouement des partages aidant, elle totalise aujourd’hui plus de 42.000 vues, pas mal pour un sujet ne portant pas sur le japap ou kongossa (potins).

. DZALEU.COM .
Newsletter Dzaleu.com : abonnez-vous pour ne rien manquer !

Cette vidéo est de Noah Ndema, de père Ewondo (Camerounais) comme lui-même le dit. Imaginez, un jeune homme au physique d’acteur, au langage plein de bagou, on s’attend à l’entendre parler de tout, sauf de langues africaines. Et pourtant si ! Et le décor est planté dès le début, il s’exprime en Ewondo, une langue d’Afrique centrale.

Je suis tombée dessus grâce à un ami virtuel, qui connaît mon intérêt pour la culture, et en particulier la question des langues africaines. Sur Dzaleu.com, nous en avons fait une de nos priorités d’ailleurs. Il n’en fallait pas plus pour chercher à savoir qui est derrière TAD.

.

Déjà, que veut dire « Tad »?

« TAD signifie ‘Télévision des afro descendants », nous répond-t-il. Oui Mais encore? Pourquoi une télévision des afrodescendants alors que nous avons déjà des chaînes comme France Ô … oups non, elle a disparu du paysage depuis septembre 2020. Oui mais, il reste les chaînes du réseau Outre Mer Première (groupe France Télévisions) et tous les réseaux africains des FAI, sans compter les petites chaînes afropéennes, même si elles sont focalisées musique.

Alors, pourquoi une page Facebook TAD?
En attendant la réponse, revenons à la vidéo.

« Pourquoi le Noir a honte sa langue? »

A première vue provocateur, Noah Ndema réussit son effet, captiver l’attention. En effet, la question mérite d’être posée : pourquoi le Noir, celui de la diaspora comme celui des villes africaines, donne parfois l’impression d’avoir honte de sa langue?

En bonne Camerounaise, je ne pouvais répondre à cette question que par une question : « Pourquoi une vidéo spéciale sur la question des langues africaines ? »

La réponse de Noah Ndema est concise et d’autant plus forte : « Pour sensibiliser les frères et sœurs sur l’importance des nos langues, et le danger de cette perte », me répond-t-il.

père et fille africain
Donner le goût de nos langues à nos enfants commence très tôt, encore faut-il
être conscient de l’importance de cette transmission

Pourquoi cette vidéo m’a scotché au-delà de son côté innovant et aussi très punchy?

C’est son fond, les thématiques soulevées, comme ce focus sur quelque chose que beaucoup font : désigner leurs langues africaines comme des « patois » ou « dialectes. »

Et pourtant à ce niveau, le changement de paradigme dépend uniquement de nous. Décider de nommer un trait de son identité de la façon qui soit, n’exige aucun diplôme, ni de dépenser de l’argent. C’est juste une question de volonté et de connaissance des enjeux derrière. Lorsqu’on désigne sa langue comme « patois », soi-même déjà, on la place au bas de l’échelle. Qui donc viendra à votre place, nommer ce qui vous représente avec respect sinon … VOUS?

Loin des grands discours, loin des grandes théories sur l’impérialisme culturelle, l’Occident qui aurait fait ci ou ça, et si soi, là, tout de suite, on décidait de poser un acte de prime abord anodin, mais très profond : changer la façon dont on se désigne?

Restons sur la question de la langue : et si vous décidiez dès maintenant, en parlant de vos langues, ne ne plus dire « patois » ou « dialecte »?

Essayez, vous ferez que ça ne va pas de soi, votre cerveau ayant été conditionné à se conformer à l’image qu’on vous a inculqué. Mais, avec de la persévérance, vous verrez, vous y arriverez.

Et la prochaine fois que quelqu’un dira « patois » en parlant d’une langue africaine, vous serez le premier à lui dire que ce n’est pas un « patois », mais une « langue » pleine et entière.

Noah Ndema (TAD – Télévision afrodescendante)

Allez, on regarde la vidéo de TAD Infos sur les langues africaines et pour faire bonne mesure, je la fais suivre par une vidéo parlant aussi d’identité : « Pourquoi, enfant j’ai eu honte d’être noir? »

Et si la langue Beti (parlée dans plusieurs pays d’Afrique centrale) vous intéresse, vous au bon endroit sur www.dzaleu.com pour découvrir un site bilingue BETI et français. Sur nos chaînes TELEGRAM et YOUTUBE, découvrez nos tutos vidéo en Ewondo/Français. ©Dzaleu.com – M.Z.

*Pour les puristes, le verbe « A tsog » renvoie plus à « penser » et pour traduire le verbe « espérer », on dira plus « A fidi ». « Ma fidi na o ne mvoae : J’espère que tu vas bien, j’espère que tu te portes bien.

.

« Pourquoi les Noirs ont honte de leurs langues? »
Pourquoi le noir a honte de sa langue? #1
« Pourquoi, enfant j’ai eu honte d’être noir? »
POURQUOI, ENFANT J'AI EU HONTE D'ÊTRE NOIR ?
retour au haut de page
%d blogueurs aiment cette page :