fbpx
BEAUTE, Corps, Top news

Cosmétiques : ces pays qui ont légiféré dessus en 2019

Cosmétiques : ces pays africains qui ont légiféré

Cosmétiques : ces pays qui ont légiféré dessus en 2019

Qu’il s’agisse de durcir la réglementation voire de les interdire, rétrospective sur ces pays qui ont légiféré sur la beauté en 2019

La Tanzanie et sa taxe sur les perruques

6 milliards de dollars, c’est ce que les Africaines dépensent en faux cheveux (tissages, extensions, perruques). En juin 2019, Philippe Mpango, ministre Tanzanien des Finances, avait annoncé l’arrivée d’une taxe de 25% sur toute perruque ou extension importée en Tanzanie. Et pour les producteurs locaux, le gouvernement avait fixé la taxe à 10%.

Azania (recueil de nouvelles) Minsili Zanga Mbarga - Librinova juillet 2020

Le Burkina-Faso et son interdiction de pub pour produits blanchissants

Septembre 2019, Me Mathias Tankoano, président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) du Burkina Faso rencontrait des représentants des principaux médias télé du pays. Au programme de la réunion, le phénomène des télénovelas, mais aussi des publicités de produits dépigmentants. Ces dernières sont en effet interdites dans le pays.

Le Cameroun et sa nouvelle taxe sur les produits cosmétiques

L’annonce avait été faite novembre 2019 : les produits cosmétiques décapants allaient connaître une hausse conséquente de leur taxation. Chose effective depuis cette année au Cameroun : les produits à base dl’hydroquinone connaissent une augmentation de 50% de leur taxation. ©Dzaleu.com

Produits décapants : rendre plus cher plutôt qu’interdire, quel impact?

Retrouvez l’analyse de la rédaction dans DZALEU +MAG N°1
dédié au BIEN-ÊTRE & BEAUTÉ

Réservez déjà votre exemplaire

Follow and like us